L'homme dont les pinceaux carressent les chevaux.

(Sylviane Falcinelli)

"Grandir au milieu des chevaux est un vrai cadeau de la vie. Les peindre impose rigueur et discipline, une certaine obstination aussi, car il faut probablement toute une vie pour obtenir un résultat acceptable. Et encore, pas certain que la vie y suffise pour atteindre les objectifs escomptés. Lorsque les pinceaux n'y suffisent plus, l'écriture prend le relai."

 

Renaud Hadef

Renaud Hadef, artiste peintre, écrivain.
Renaud Hadef, artiste peintre, écrivain.

Biographie

Né à Compiègne (Oise, France) en 1963, Renaud Hadef grandit au Haras du Pin, en Normandie et pratique l'équitation dés son plus jeune âge. Bercé dans l'univers du cheval, fils et petit fils d'hommes de cheval, il était tout à fait normal que son destin reste lié à cet admirable animal. Épris de voyages et d'aventures, passionné de voile, il parcourt le monde avec un bloc de papier et ses boites de couleurs. Ses navigations l'entraîneront depuis l'Europe jusqu'en Amérique du Nord, en Polynésie, aux Antilles, en Afrique du Nord (Renaud Hadef est auteur de 8 romans d'aventures maritimes, trois, signés de son pseudo. Dan Defheaur)... Il expose ses peintures et dessins dans de nombreux pays et c'est après plusieurs années de vie en famille à bord d'un voilier, qu'il décide de s'établir sous le soleil du sud du Portugal. Il y travaille à son atelier, monte à cheval quotidiennement, toujours en recherche de perfection, toujours avec le sentiment d'une œuvre qui se poursuit et jamais ne s'achève. Passionné par l'Irlande, pays riche en traditions équestres, Renaud Hadef base son entité professionnelle à Dublin où il a créé RENAUD HADEF STUDIO LIMITED, mais n'en délaisse par pour autant le Portugal. L'association nationale irlandaise des Artistes Visuels (VAI) lui accorde une carte de membre professionnel. Son œuvre rend hommage aux chevaux dans ce qu'ils ont de plus noble, de plus digne, de plus émouvant. Auteur de romans d'aventures maritimes, il raconte les aventures de l'équipe de la FIMA (Force d'intervention Maritime).

 

 

Gérard Hadef a mis en oeuvre la première école en France destinée à la formation en 3 ans des jeunes maréchaux ferrant. Il fut maréchal de l'équipe de France de concours complet , médaillée d'or aux JO de Montréal en 1976.
"L'Encyclopédie du Cheval" Fer Hadef, inventé par le père de l'artiste.

La démarche artistique


Autodidacte total, Renaud Hadef fonde sa démarche créatrice sur la nécessité impérative de "découvrir et grandir par soi-même "afin de se préserver de toutes influences extérieures non choisies. Pour l'artiste, la créativité est le moteur fondamental d'une remise en question permanente de soi. Selon ce dernier, "seule cette remise en balance des acquis peut permettre de progresser dans son art. Une trop grande sûreté de soi conduit à la stagnation".
Ayant grandi dans une école de formation aux professions liées aux chevaux, il en a retiré une rigueur qu'il couche sur ses toiles. Jamais ses chevaux sont approximatifs, mais au contraire ils sont le reflet d'une réalité, d'une précision qui interpelle autant l'expert équin que l’œil des spectateurs novices en la matière. Résolument réalistes, rigoureusement exécutées, ses œuvres sont colorées, documentées, pleine de vie et d'émotion. Le regard est essentiel. C'est lui qui touche le spectateur au cœur. "Tout tourne autour de l’œil et lorsque l'on sait capter toute la douceur et la mélancolie d'un regard, le coucher sur la toile anime cette dernière d'une profondeur unique". L'utilisation de la peinture à l'huile a été comme une évidence. Il n'était pas question pour l'artiste de s'engager à réaliser des œuvres avec un médium autre que cette matière noble, celle qui permet des profondeurs et des reliefs que seule l'huile peut apporter à une peinture. Renaud Hadef tire son inspiration des grands maîtres de la Renaissance, mais aussi des impressionnistes et des peintres naturalistes. Sa quête de la perfection passe par un travail tout en suggestion. "Donner des pistes, mais laisser une porte ouverte à l'imaginaire."  Les huiles sur toile de l'artiste sont de plus en plus recherchées par les amateurs qui lui passent commande. Ses créations font le bonheur de collectionneurs dont les plus importants ne sont pas forcément concernés directement par l'univers du cheval.

Renaud Hadef consacre tout son temps à la peinture et à l'écriture de ses romans maritimes. Il entretient un lien étroit avec ses sujets favoris que sont les chevaux, mais n'en délaisse pas pour autant la mer. Étant lui-même propriétaire d'une jument nommée Maïka et d'un poney baptisé César, il vit en immersion totale et harmonieuse avec son art.  Afin de faire partager ses passions avec le plus grand nombre, l'artiste donne des cours à domicile ou à son atelier.   

Renaud Hadef travaille quotidiennement à ses ateliers d'Irlande ou du Portugal où il reçoit uniquement sur rendez-vous. 

 

Pourquoi les chevaux ?

 

"Un grand père maréchal ferrant à l'école de cavalerie de Saumur, puis patron de sa propre forge dans un village des bords de Loire, un père lui aussi maréchal ferrant à qui l'on confie le soin de mettre sur pied le premier CAP officiel sanctionnant la formation en trois ans des élèves maréchaux ferrant à l'Ecole Nationale du Haras du Pin. Cela aurait pu suffire à expliquer la raison pour laquelle Le peintre se dédie à la cause équine. "Le cheval, lorsqu'il est présent depuis toujours dans notre vie quotidienne, est comme une seconde nature. Avoir posé les fesses sur le dos d'un cheval avant de savoir marcher, cela marque évidemment une vie."

Plus tard, l'artiste donnant libre cours à ses envies de grands espaces, le cheval lui permettra de financer ses voyages. Un temps cowboy dans une immense ferme du Canada (Ontario), cavalier d'entrainement à l'hippodrome de Madrid (Écurie Christian Delcher), guide de randonnées sur l’île de Mooréa (Polynésie-Club Méditerranée), maréchal ferrant en Guadeloupe, guide interprète au Cadre Noir de Saumur... Toutes ses expériences ont un point commun: Le CHEVAL. 

Cette proximité ira même en s'accentuant au fil du temps. Le besoin insatiable de peindre prendra le dessus et le soucis de perfection rapprochera encore davantage le peintre de son sujet favori. Encore aujourd'hui l'artiste multiplie ses expériences visant à partager l'intimité des chevaux de manière à en extraire matière à peindre toujours mieux, toujours plus précisément et avec toujours plus de vérité. 

Ainsi il monte quotidiennement à cheval et relève quelques défis avec sa jument Maïka. Le plus récent et le plus remarquable fut la traversée du sud au nord du Portugal, soit environ 900 kilomètres (Albufeira/Bragança). Il était prévu que l'artiste effectue ce voyage en montant sa jument, finalement il préférera épargner cet effort à sa compagne de voyage et marchera à ses cotés tout au long du périple. De nombreuses œuvres sont inspirées de cette aventure.   

 

 

ÉVÉNEMENTS MARQUANTS:

1975: (12 ans)Sélectionné dans la catégorie "Jeunes amateurs" au Festival de la BD d'Angoulême.

1979: Réalisation des illustrations d'un manuel d'équitation traitant de la voltige à cheval, écrit par monsieur Bernard Viacque.

1981: Nommé membre de l'ACADÉMIE DES ARTS DE BASSE NORMANDIE sous la présidence de Alain Ragaru.

1982: Rencontre à Versailles avec un peintre restaurateur du palais qui, pendant plus d'un an, transmet de son savoir à l'artiste.  

1983: première exposition officielle à Argentan (Orne).

1991: premier séjour en Polynésie française. Des encres de chine exécutées par l'artiste sont imprimées en cartes postales

1996: invité officiel de la Croix Rouge de la mer espagnole dans le port de Ribeira où une fresque est offerte au bénéfice de la Croix Rouge.

1997: L'artiste est un des premiers à réaliser des fresques sur les murs intérieurs de bars et restaurants au Portugal.

!998/99: Séjour au Maroc ou l'artiste exécute plusieurs commandes, dont une décoration d'un restaurant de Tanger.

2003: parution du premier roman "CAP SUR UNE MORT PROGRAMMÉE"

2006: Signature d'un contrat d'édition avec Human Planet Publishing, pour deux romans: "TITANIC, L'ETREINTE FATALE" et "SAUVEZ LE BLOODY MARY2" 

2014: Sélection officielle de deux toiles pour le festival international du film équin de New York: Equus Film Festival.

2014/2015: Membre de l'association américaine IEA: International Equin Artists Institute. 

2015: l'Eglise portugaise passe commande d'une représentation de la Cène. Inaugurée en juillet, à Pêra, elle mesure 10m x 3m

2015: tournage de l'émission Échappées Belles avec Sophie Jovillard

2016: l'artiste traverse le Portugal à pied, du nord au sud, accompagné de sa jument Maïka. 1000 km parcourus entre Algoz et Bragança 

2017: France 3 tourne un reportage sur la vie de l'artiste au Portugal 

2017: la société MaDiChen représente l'artiste en Chine

2018: Sélection officielle de deux toiles pour le Festival International du Film Équin de Los Angeles, Californie: Equus Film Festival.

2018: Partenaire officiel du magazine L'EPERON, à l'occasion de la Semaine De Fontainebleau du 24 août au 2 septembre.

2018: RENAUD HADEF STUDIO LIMITED est créé à Dublin. Cette entité est la représentation commerciale de l'artiste.

2018: Renaud Hadef est nommé membre de l'association nationale VAI (Visual Artists Ireland) et obtient sa carte professionnelle d'artiste.

2018: Inscription obtenue au ARTS COUNCIL DUBLIN ( Conseil national des arts- Agence nationale de développement et de promotion)

2018: L'artiste émirati Alfalasi invite Renaud Hadef à participer au Salon International du Cheval de Dubaï, du 21 au 23 mars 2019.

2019: En août, une commande concernant la réalisation d'une fresque de 17 mètres sur le thème de la Ria Formosa est confirmée. 

2020: en octobre, un contrat d'édition à compte d'éditeur est signé avec Le Lys Bleu éditions (Paris), pour le roman HIPPOCAMPES.

 

 

Renaud Hadef passe les vingt premières années de sa vie au Haras du Pin.
Renaud Hadef passe les vingt premières années de sa vie au Haras du Pin.

RENAUD HADEF STUDIO LIMITED